This Old Dog – Mac DeMarco

2017 nous gâte musicalement parlant puisque c’est l’année qui marque le retour de Mac DeMarco, le musicien qu’on rêve d’avoir pour meilleur ami. Trois ans après son dernier album Salad Days, et deux ans après nous avoir livré l’EP estival Another One, le canadien qui vit désormais à New-York nous revient avec le printemps et le mois de mai pour nous offrir This Old Dog, un album qui reprend les recettes qui nous ont fait apprécier Mac mais avec une maturité nouvelle qu’on n’avait pas encore perçu chez lui.

Dès la première chanson, on retrouve le son caractéristique auquel Mac nous a habitué depuis ses débuts, calme et reposant sans pour autant sombrer dans l’ennui. Si les sonorités n’ont pas énormément évolué, ce n’est pas le cas des paroles qui semblent parler de sujets plus personnels et plus matures que par le passé. Le quatrième album est peut-être celui de la maturité. En effet, My Old Man est une chanson dans laquelle Mac évoque son père, et sa ressemblance grandissante avec celui-ci, un thème qu’il n’avait jusqu’alors pas évoqué dans ses albums précédents. On le sait, il est attaché à sa famille comme il nous l’avait montré en 2014 avec Brother ou plus tôt sur 2 où il rendait hommage à sa maman avec le titre Freaking Out The Neighborhoodet c’est encore le cas sur cet album avec la chanson Sister.

DeMarco a grandi et donne une nouvelle dimension à ses paroles, se faisant parfois sentimental (For The First Time, Still Beating), parfois nostalgique (Dreams From Yesterday, Watching Him Fade Away) ou bien encore évoquant une aventure amoureuse dans la très jolie ballade One More Love Song. Parlons de ballades justement, s’il est vrai que le canadien n’a jamais été un guitariste énervé et fous de riffs dingues, nous proposant toujours des albums plutôt posés et aux mélodies tranquilles ce nouvel album nous offre sa meilleure composition à ce jour. Elle est sublime, dure sept jolies minutes et s’intitule Moonlight On The River. Peu habitué à nous offrir des titres dépassant les trois minutes, Mac nous offre ici le meilleur de lui-même dans cette chanson qui est à la fois la meilleure de l’album et de sa discographie entière je n’ai pas peur de le dire ! 😉

Si Mac semble avoir mûri, et nous propose aujourd’hui des choses plus personnelles et intimistes sur cet album, il n’a rien perdu de son humour : il n’y a qu’a voir le clip de This Old Dog qui n’a très honnêtement aucun sens, sa recherche actuelle d’un assistant parmi ses fans ou bien encore le barbecue (accompagné d’une listening party) qu’il a offert aux habitants de Los Angeles le 30 avril, jour de son anniversaire.

Néanmoins, bien que cet album regorge de nombreuses qualités, on peut peut-être reprocher à Mac de ne pas pousser l’innovation très loin. Si on l’aime dans son registre, dans lequel on n’a rien à lui reprocher, on peut regretter qu’il semble se reposer sur ses lauriers sans chercher à se diversifier ou à offrir de nouvelles sonorités à nos oreilles conquises. Après ce quatrième album qui se rapproche énormément du style des trois précédents on serait ravi de voir DeMarco nous proposer quelque chose de nouveau, ce dont on est sûr qu’il est capable.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s